DIMINUEZ L'IMPÔT SUR VOS PLACEMENTS

Découvrez comment réduire l'impôt à payer sur vos placements.

INVESTISSEZ DANS LE REER

En optant pour un abri fiscal comme le régime enregistré d'épargne-retraite (REER), vous réduisez votre revenu imposable et diminuez le montant d'impôt à payer à court terme. Les sommes que vous placez sont à l'abri de l'impôt jusqu'à votre retraite. À ce moment-là, votre revenu sera sans doute inférieur à celui que vous aviez au moment du placement. Résultat : l'impôt à payer sur cet argent, alors que vous l'encaisserez, sera aussi moins élevé.

INVESTISSEZ DANS LE CELI

En optant pour le le compte d'épargne libre d'impôt (CELI), les revenus de placement gagnés dans le compte CELI ne sont pas imposables, même lorsque retirés. Le CELI permet de répondre à vos divers besoins d'épargne puisque vous pouvez retirer de l'argent de votre CELI en tout temps et à n'importe quelle fin. De plus, si vous ne versez pas le montant maximal, vous pouvez reporter vos droits de cotisation aux années ultérieures.

INCLUEZ LES TITRES LES PLUS IMPOSÉS DANS VOTRE REER OU VOTRE CELI

Si vous détenez à la fois des placements non enregistrés et des placements enregistrés (REER et/ou CELI) en vue de votre retraite, prenez soin d'inclure vos placements les plus imposés dans votre portefeuille de placements enregistrés. Puisqu'ils y sont à l'abri de l'impôt, vous réduisez ainsi sensiblement votre impôt à payer. Parmi les types de placement les plus imposés, on inclut généralement ceux qui génèrent des revenus d'intérêt, comme les certificats de placement garanti, les coupons détachés ainsi que les fonds ou les titres obligataires. De plus, bien que l'aspect fiscal soit une donnée importante de votre stratégie de placement, assurez-vous que cette dernière tient aussi toujours compte de votre profil d'investisseur.

OPTEZ POUR LE FRACTIONNEMENT DU REVENU

Pour réduire vos impôts à la retraite, mieux vaut planifier d'avance en optant pour le fractionnement du revenu, une stratégie qui permet de rendre votre revenu et celui de votre conjoint(e) plus avantageux sur le plan fiscal.

L'avantage de fractionner votre revenu découle du fait que deux revenus modérés sont imposés de façon moins importante qu'un seul plus élevé, équivalant à la somme de ces deux revenus plus modestes. Aussi, si votre conjoint(e) gagne un revenu moins élevé que le vôtre, contribuez à son REER. Vous pourriez ainsi économiser d'importantes sommes en impôt !